Accueil   -    Contact   -    RSS

Faire un don

Retrouvez-nous sur :

Page Fan du WWF Twitter du WWF Page Flickr du WWF Page Youtube du WWF

Envie d'agir pour la planète ?

Planete Attitude

Main menu:

Ça roule pour les bénitiers dans le Nord !

Le bénitier rouleur Hippopus hippopus est l’espèce de bénitier la plus consommée en Nouvelle-Calédonie. Contrairement à d’autres espèces, solidement ancrées dans les récifs de corail, le bénitier rouleur est simplement posé sur les fonds marins et donc victime de surpêche pour la consommation. Pour faire face à la diminution des populations à l’échelle de l’ensemble du territoire, les Provinces Sud et Nord ont mis en place des réglementations, sous la forme de quotas, visant à limiter les prélèvements.

Réensemencement bénitiers © Sébastien Faninoz

Partant de ce constat et conscient de l’état préoccupant de la ressource et du souhait des communautés locales de pouvoir continuer à consommer des bénitiers rouleurs, le WWF a initié en 2008, un projet de repeuplement des bénitiers aux côtés des comités de co-gestion des Aires Marines Protégées du Nord-Est (AMPNE) et avec l’appui de la province Nord. Les premiers réensemencements se sont déroulés en 2010 à Pouébo puis à Hienghène entraînant plusieurs campagnes de repeuplement. Les bénitiers réensemencés proviennent de la ferme de Golone à Poum, gérée par Jean-Pierre Séraphin .

« Aujourd’hui, il est nécessaire d’acquérir plus d’informations scientifiques sur le mode de dispersion des larves de bénitiers présents sur les AMP. Restent-elles dans la zone de l’AMP ou sont-elles dispersées bien au-delà ? Est-ce que les bénitiers réensemencés se sont reproduits dans la zone ou pas ? » précise Théa Jacob, coordinatrice éco-régionale milieu marin et eau douce au WWF.

Pour répondre à ces questions, une étude menée en collaboration par le WWF, la province Nord, les comités de co-gestion et l’IRD a été lancée portant sur la connectivité des populations de bénitiers rouleurs présents sur les AMPNE. Ainsi, dans le cadre de ce projet les premiers marqueurs génétiques ont été développés pour les bénitiers rouleurs. Josina Tiavouane, étudiante en thèse à l’IRD est en charge du projet et bénéficie d’une aide de la province Nord et du WWF pour le mener à bien aux côtés des comités de co-gestion. Une mission de terrain repérage s’est déroulée courant octobre afin d’étudier la structure démographique des populations et d’identifier les futures zones d’échantillonnage. D’ici la fin de l’année des missions d’échantillonnage génétique sont prévues sur les AMPNE. Une étude qui devrait s’achever fin 2013.

Article à paraître dans le magazine Nord Infos

Josina Tiavouane © Théa Jacob

Josina Tiavouane et Robert Nunewaïe du COCOGE Pouébo © Théa Jacob

  • Share

Ecrire un commentaire





WWF France

©WWF Nouvelle Calédonie 2010 - By NovaTerra - Propulsé par WordPress - Design librement inspiré du thème de Andreas Viklund