Accueil   -    Contact   -    RSS

Faire un don

Retrouvez-nous sur :

Page Fan du WWF Twitter du WWF Page Flickr du WWF Page Youtube du WWF

Envie d'agir pour la planète ?

Planete Attitude

Main menu:

La forêt à la rescousse du lagon

Première étape de franchie dans le projet de restauration forestière à la tribu de Yambé. Dans le cadre de l’élaboration du plan de gestion de l’Aire Marine Protégée (AMP) de Pweevo (Pouébo), la restauration des carrières orphelines a été identifiée comme un des enjeux prioritaires. Un projet qui prend forme sur le terrain. Focus.

Officiellement créée en 2010, d’une superficie de 7080 ha, l’AMP de Hyabé-Lé Jao se situe sur la commune de Pouébo. Elle appartient à l’un des six sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et constitue l’une des premières AMP en cogestion de Nouvelle-Calédonie. Elle abrite des espèces emblématiques et menacées telles que tortues et vaches marines. Afin de permettre une gestion durable de cette AMP et de sa zone tampon, un plan de gestion, en cours de finalisation, a été élaboré dans une démarche participative avec différents acteurs : le Comité de co-gestion (composé des chefs coutumiers, porte-paroles, chefs administratifs, chefs de clans, représentants de la mairie de Pouébo, représentants de la province Nord et les tribus limitrophes invitées), la Province Nord et le WWF.

Protéger la zone tampon : une priorité

L’AMP de Pouebo est adossée à une zone tampon qui intègre l’ensemble du bassin-versant du Mont Ignambi. Cette dernière doit être protégée et gérée.

« Tout ce qui se passe dans la zone tampon peut impacter le lagon de l’AMP : feux, exploitation des carrières ou des mines, espèces envahissantes. Les apports terrigènes potentiels constituent une menace pour le lagon et peuvent provoquer l’asphyxie des coraux et des herbiers. Ainsi, toutes les espèces qui en dépendent peuvent être touchées. » explique Théa Jacob, coordinatrice éco-régionale milieu marin et eau douce au WWF.

Un bassin versant bien portant contribue à la bonne santé du lagon. Le Comité de co-gestion, la Province Nord et le WWF l’ont bien compris. Aussi, diverses actions de restauration et de conservation de la zone tampon ont été identifiées.

Opération pilote : la pépinière de Yambé

Dans le cadre de la réalisation du plan d’actions 2012 de l’AMP, un projet de revégétalisation de la carrière d’Oubatche, située sur la zone tampon terrestre en amont de l’AMP a démarré.

« L’objectif est d’identifier des espèces pionnières qui pourront être produites en pépinières et replantées sur la carrière d’Oubatche au sein de la tribu de Yambé afin de stabiliser les sols et stopper les apports de la carrière dans le lagon » précise Théa Jacob.

 

Pépinière de Yambé © Hubert Géraux

 

Lors de la fête de la tribu en juillet dernier, le module de la première pépinière, conçu par Nicolas Petit, consultant au WWF Nouvelle-Calédonie, a été installé à Yambé. C’est en octobre dernier que la mise en fonctionnement de cette pépinière s’est déroulée avec l’appui de l’équipe tribale. « Les premières graines et sauvageons des espèces pionnières ont été récoltés et mis en production » rajoute Théa Jacob. Cette première production devra permettre, à la saison des pluies 2013, la réalisation d’un premier chantier avec un minimum de 500 arbres. Forêt et lagon, le début d’une longue histoire…

 

Denis forme les futurs pépiniéristes de Yambé © Théa Jacob

Une collaboration étroite

Denis Meandu Poveu travaille depuis dix ans aux côtés du WWF. Guide naturaliste et pépiniériste de la tribu de Gohapin (Poya), Denis partagera son expérience et son savoir afin d’assurer la formation des acteurs de Yambé pour la gestion de la pépinière

 

 

 

Des partenaires impliqués dans le projet

Comité de co-gestion (COCOGE), Mairie de Pouébo, Carrier Audemart, Province Nord, WWF

Article à paraître dans le magazine Nord Infos

 

  • Share

Ecrire un commentaire





WWF France

©WWF Nouvelle Calédonie 2010 - By NovaTerra - Propulsé par WordPress - Design librement inspiré du thème de Andreas Viklund