Accueil   -    Contact   -    RSS

Faire un don

Retrouvez-nous sur :

Page Fan du WWF Twitter du WWF Page Flickr du WWF Page Youtube du WWF

Envie d'agir pour la planète ?

Planete Attitude

Main menu:

ça s’ancre dans les AMP Nord-Est !

Fin 2014, deux nouveaux mouillages écologiques financés par le WWF ont été installés à proximité de l’Aire Marine Protégée (AMP) de Yambé/Diahoué, à Pweevo (Pouébo).  

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Crédit : SCAPHCA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Crédit : SCAPHCA

Pour rappel, ces mouillages présentent l’avantage d’avoir un impact minime sur les fonds marins. Grâce au système d’ancre parapluie, ils ne nécessitent ni corps-morts ni chaînes qui trainent et draguent coraux et herbiers ! Le corail est un animal qui grandit très lentement (un corail branchu croît en moyenne d’1 cm/an). Et pourtant, un seul bateau ancré dans 3 mètres d’eau peut détruire jusqu’à 100m2 de corail ou d’herbier…

Ces deux bouées ont été installées sur un récif adjacent à l’AMP qui est fréquenté par les pêcheurs locaux.

 

Au total, on comptabilise donc maintenant 4 mouillages écologiques au sein de l’AMP de Pweevo, 2 mouillages sur Yeega à Hyehen (Hienghène), et 16 installés en province Sud.

Au vue de l’augmentation constante de la fréquentation du lagon sur le grand Nouméa, une enquête de satisfaction de l’utilisation de ces mouillages a été menée en 2014. Avec la Direction de l’environnement de la province Sud (DENV), nous étudions actuellement ardemment les résultats afin de donner de l’ampleur à ce projet, de satisfaire au mieux leurs utilisateurs et surtout de préserver de façon efficace et pérenne le lagon calédonien !

  • Share

Le WWF au colloque du SERA du 17 au 21 novembre

Capture d’écran 2014-11-24 à 12.26.43Dans le cadre de la 2nde confèrence du SERA (Society of ECological Restoration Australia) qui s’est tenue à Nouméa du 17 au 21 novembre, le WWF a présenté les activités menées en collaboration avec l’association Dumbéa Rivière Vivante, sur la restauration écologique. La présentation, qui s’est articulée autour du lien gagnant-gagnant entre l’Homme et la Nature dans le bassin versant de la Dumbéa, a été appréciée par l’auditoire, composé de chercheurs et de gestionnaires originaires de Nouvelle-Calédonie, Australie, Nouvelle-Zélande, Fidji, Polynésie Française, Philippines et Ile de la Réunion.

De plus, jeudi 20 novembre, une visite de terrain a été co-organisée entre le WWF et l’IAC (Institut Agronomique Calédonien) à Gohapin. Cette visite a été l’occasion de montrer l’approche intégrative du projet restauratoire dans cette tribu où sont associés le compostage, la production de plants natifs en pépinière, les plantations et les activités écotouristiques. Cette sortie a permis de visiter sur site une pépinière, un chantier de plantation « vitrine », ainsi que la restauration entamée en 2008 du périmètre de protection du captage d’eau de Newapwi.

Les participants ont salué le travail conjoint de la tribu de Gohapin avec le WWF et la province Nord, et ont souhaité garder contact pour de futurs échanges et collaborations.

>> Lire la suite

  • Share

Les bénévoles du WWF à la journée des Droits de l’Enfant

DE groupe

BIG UP à l’équipe encadrante du pôle plantation et un spécial remerciement aux bénévoles du WWF !

 

La Ville de Nouméa a organisé la 9ème édition de la journée des Droits de l’Enfant mercredi 19 novembre, au parc municipal G. Brunelet (anciennement Receiving).

Parmi les 5 pôles d’animations proposés dans le cadre de cette journée, une plantation participative animée par plusieurs associations environnementales était prévue de 10h à 13h dans la zone de forêt sèche du parc.

Le WWF a pu répondre favorablement à la sollicitation de la Mairie grâce à la disponibilité de ses bénévoles qui ont participé à l’encadrement des plantations et à la sensibilisation du jeune public.

Nous remercions très sincèrement Cathy, Prescilla, Pierric et Roger pour leur présence à cet évènement !

>> Lire la suite

  • Share

Communiqué de presse du 18 novembre 2014

Visite de François Hollande en Nouvelle-Calédonie : des paroles aux actes ?


 

 >>> Les îles du Pacifique Sud en première ligne face au péril climatique

Les futurs impacts du réchauffement climatique en Nouvelle-Calédonie illustrent déjà le présent de ses voisins océaniens qui sont venus hier à la rencontre du Président de la République : exil des familles papoues de l’atoll de Carteret en 2005, déplacement dans les terres de villages côtiers à Fidji depuis 2012, disparition programmée des îles Kiribati et Tuvalu, etc… Quel sera le prochain pays sur la liste ?

>>> Le discours volontaire de François Hollande face à la Commission du Pacifique Sud (CPS)

A un an de la Conférence Paris Climat 2015 (COP21), François Hollande a tiré la sonnette d’alarme sur la menace climatique devant la Commission du Pacifique Sud : « la pire des guerres est celle que nous sommes en train d’organiser : une guerre contre les générations futures« . Le Président de la République a par ailleurs indiqué que la Nouvelle-Calédonie devait servir d’exemple dans la région Pacifique, en proclamant que « nous devons jouer un rôle majeur et d’exemplarité en matière de lutte contre le réchauffement climatique ». Il a par ailleurs affiché sa volonté d’intégrer la Nouvelle-Calédonie dans le Protocole de Kyoto et qu’elle soit partie prenante du prochain accord.

Il est donc regrettable de constater que la Nouvelle-Calédonie a augmenté ses émissions de CO2 de 228% depuis 2004 avec le choix charbon qu’elle a fait pour son industrie minière !

>> Lire la suite

  • Share
WWF France

©WWF Nouvelle Calédonie 2010 - By NovaTerra - Propulsé par WordPress - Design librement inspiré du thème de Andreas Viklund